Consommons local, c’est idéal!

Consommation locale, un défi pour manger en respectant l’environnement

Selon un sondage Ipsos réalisé en 2019, 82 % des Français privilégient l’achat de produits d’origine française et 77 % l’approvisionnement auprès de producteurs locaux.

Consommation locale et de saison et achetons des produits locaux en France

Si les circuits-courts avaient déjà le vent en poupe, la crise du Covid a encore plus accentué le phénomène: les consommateurs se sont tournés vers les commerces de proximité, les magasins de producteurs et la vente directe à la ferme.

Or, cette pandémie et aujourd’hui le conflit politique entre l’Ukraine et la Russie montrent également les fragilités de notre pays notamment sur un plan agricole (mais pas que sur le plan industriel et technologique aussi!). La délocalisation montre ses failles avec notre grande dépendance vis-à-vis des autres pays pour l’approvisionnement de certaines denrées.

Nous allons donc vous parler des avantages du «made in France», de la consommation locale et vous dire comment nous travaillons chez La Main dans le Bol. Car oui, nous fabriquons nos granolas dans notre petit atelier du Beaujolais mais nous veillons aussi à choisir des ingrédients au maximum d’origine française quand cela est possible!

Comment définir la consommation locale?

Nous parlons de consommation locale lorsque nous achetons des produits dans un périmètre de moins de 200 km autour de chez nous directement auprès de producteurs, d’artisans transformateurs, de magasins de producteurs en limitant au maximum les intermédiaires. Pour d’autres, la consommation locale peut aussi signifier l’achat d’ingrédients d’origine française. En effet, si pour les producteurs, la matière première est produite à la ferme sur place, pour les artisans transformateurs (bouchers, boulangers, …), l’approvisionnement des matières premières est différent. Il en va de notre crédibilité de sourcer des ingrédients sautant que possible en local lorsque c’est possible.

acheter local, consommer local, préserver l'environnement de l'empreinte carbone

Quels sont les intérêts de consommer en local?

Plusieurs avantages se présentent au consommateur de s’approvisionner en local tels que:

-Le soutien aux producteurs et artisans locaux: c’est maintenir des emplois français et protéger notre économie.
-Limiter les intermédiaires.
-Acquérir des produits de grande qualité à des prix raisonnables avec une rémunération plus juste pour les producteurs et transformateurs.
-Avoir une meilleure qualité nutritionnelle du produit liée à la proximité géographique qui permet une cueillette à maturité et sans traitement
-Limiter l’impact carbone: quand je consomme à côté de chez moi, les produits n’ont pas été transportés par avion, donc on limite le réchauffement climatique et le gaspillage des ressources.

La consommation locale présente de sérieux atouts pour les consommateurs en quête d’éthique pour leurs achats.

Quels sont les circuits courts à votre disposition?

Plusieurs canaux de distribution pour promouvoir les produits locaux se sont mis en place ces dernières années avec les AMAP (association de maintien pour l’agriculture paysanne), la Ruche qui dit oui, les locavores…

Il est aussi possible d’aller directement à la ferme, dans les magasins de producteurs, ou encore sur les marchés locaux.

Et quand on achète les granolas La Main dans le Bol?

Notre atelier étant situé dans le Beaujolais, il est certain que nous parlons de fabrication et consommation locale pour les personnes étant dans notre périmètre des 200km.

Nous répondons aux critères du «made in France» plus que jamais! Rappelons que les grandes marques de céréales conventionnelles sont pour la plupart fabriquées hors de notre territoire.

Et enfin, parlons aussi du sourcing de nos matières premières: nous avons à cœur de privilégier les ingrédients français autant que possible. Le flocon d’avoine étant un des nos principaux ingrédients est bien évidemment d’origine française cultivé en Auvergne et Bourgogne à quelques centaines de kilomètres de chez nous.

Alors, on mange local ensemble?

Alors à vos marques, croquez des céréales!!

Retrouvez notre nouvelle gamme pépises de granolas bio sur notre boutique en ligne La Main dans le Bol !

Retrouvez notre gamme de granolas bio sur notre boutique en ligne La Main dans le Bol !

Le grand retour des céréales

Histoire et récit des céréales.

La découverte des céréales date de plusieurs milliers d’années avant notre ère et les tentatives de culture d’il y a plus de 23 000 années.

le grand retour des céréales pour le petit déjeuner en France

Aujourd’hui, la production mondiale annuelle de céréales représente environ 2.7 milliards de tonnes de graines récoltées sur environ 710 millions d’hectares, soit 51% des terres arables et 14% de la surface agricole mondiale.

La plupart des céréales que nous consommons de nos jours appartiennent à la famille des graminées parmi lesquelles nous retrouvons le plus souvent : le blé (triticum), l’épeautre (triticum spelta), le petit épeautre (triticum monococcum), le riz (oryza sativa), l’orge (Hordeum), le maïs (zea mays), le sorgho (sorghum), l’avoine (avena sativa), le teff (eragrostis tef) et le seigle (secale).

Ces dix dernières années ont été marquées par un grand changement concernant la consommation des céréales, notamment avec une alimentation moins carnée et plus végétale d’où le succès de toutes ces petites graines que l’on retrouve facilement dans les magasins bio spécialisés.

Les principales céréales :

les principales céréales en France

Détaillons ci-dessous les principales céréales :

Le blé

Originaire du Proche-Orient, le blé recouvre environ 220 millions d’hectares de terres arables situées pour l’essentiel dans les régions du globe aux climats tempérés : Chine et Inde du Nord, Eurasie, Amérique du Nord, Australie, Argentine.
Le blé tendre est cultivé principalement pour la meunerie, en vue de la fabrication du pain ; le blé dur est destiné surtout aux semouleries, pour la production de pâtes alimentaires ou de couscous.
La Chine est le premier producteur mondial de blé suivi par l’Inde. Viennent ensuite la Russie, les USA et le Canada. La France arrive en 6ème position.

L’avoine et l’orge

L’avoine a souvent été l’aliment principal des chevaux de trait au Royaume-Uni. Puis, cette céréale a été utilisée au petit-déjeuner par les anglo-saxons pour leur porridge ou leur müesli. C’est d’ailleurs souvent qu’on la retrouve sous forme de flocons dans les céréales du petit-déjeuner.
L’Europe est le plus gros producteur d’avoine.
L’orge est quant à elle destinée principalement à l’alimentation animale et à la fabrication de la bière.

Le maïs

Cultivé autrefois pour l’alimentation humaine dans l’Amérique précolombienne, le maïs est une céréale de très haute valeur énergétique. Il est aujourd’hui destiné principalement à la nutrition animale. Les USA et la Chine sont les premiers producteurs mondiaux suivis du Brésil et l’Union Européen.

Le riz

C’est la troisième céréale produite dans le monde avec pour principaux acteurs la Chine, l’Inde, Bangladesh, Vietnam… pour leur marché intérieur. Mangé quotidiennement par les habitants d’Asie, le riz est de plus en plus consommé sur tous les autres continents y compris en Amérique Latine.
Moins connues des Européens, on retrouve des céréales comme le mil, le fonio, le sorgho, le teff et l’éleusine notamment consommées par les populations africaines. Mais leur culture tend à diminuer pour laisser place à des céréales dont les prix de revient sont les plus faibles comme le riz, le blé pour le pain ou les pâtes.

Les atouts nutritionnels des céréales.

Les céréales nous apportent une grande part de l’énergie alimentaire dont nous avons besoin chaque jour pour la dépenser ultérieurement au travail, dans nos déplacements, nos loisirs et nos battements de cœur.

Les céréales se caractérisent par leur teneur élevée en glucides complexes, présents sous forme de grains d’amidon. Cette macromolécule est la réserve énergétique des plantes, constituée de milliers d’unités de glucose formant une longue chaîne plus ou moins ramifiée. La teneur en glucides, protéines, fibres, minéraux et vitamines des céréales est variable selon la variété et les transformations mises en œuvre entre la récolte et la consommation. L’une des étapes majeures est celle du raffinage. Ce procédé vise à retirer l’enveloppe extérieure des céréales pour n’en garder que « l’amande », riche en amidon. En effet, les grains de céréale sont constitués de trois parties : le son en couche extérieure riches en fibres, protéines, lipides, vitamines et minéraux ; l’amande, qui représente 80% du poids du grain, composée essentiellement d’amidon ; le germe, au cœur du grain, composé de lipides, protéines, vitamines et minéraux.

Ainsi, les céréales complètes dont on préserve l’enveloppe extérieure et le germe ont une densité nutritionnelle supérieure à celle des céréales blanchies par le raffinage. Elles apportent deux à trois plus de fibres que les céréales raffinées, mais aussi plus de minéraux (magnésium, potassium, phosphore, fer) et vitamines.

La teneur en fibres des céréales complètes est particulièrement intéressante pour prendre soin de sa santé et de son bien-être au quotidien.

Sources : Biocontact n°328 – Céréales – Novembre 2021

Alors à vos marques, croquez des céréales!!

Retrouvez notre nouvelle gamme pépises de granolas bio sur notre boutique en ligne La Main dans le Bol !

Retrouvez notre gamme de granolas bio sur notre boutique en ligne La Main dans le Bol !

Foire bio de l’alter-écologie du 25 au 27 Février 2022

RDV cette fin de mois de Février à Eurexpo pour la 36e édition de Primevère.
Nous serons installées au stand S309 pour vous proposer la (re)découverte de nos granolas bio fabriqués en région lyonnaise.
Nous les proposerons à la vente au détail en sachets et en vrac. N’oubliez pas d’apporter vos contenants (sachets, bocaux, sac en coton…).

Salon primevère | Du 25 au 27 Février 2022 | A Eurexpo | Stand S309

Salon Primevère 2022 Du 25 au 27 Février 2022 | A Eurexpo | La Main dans le bol | Stand S309

Qu’est-ce que le salon primevère ?

L’association Primevère est heureuse de pouvoir maintenir un évènement vecteur de rencontres, de réflexions, d’alternatives, d’ouverture, de bienveillance, d’humanité

Nous aurions bien sûr aimé que tout le monde puisse entrer… Dans ce contexte complexe, nous avons gardé pour boussole la nécessité de montrer à quel point les solutions écologiques sont au coeur des problématiques sociétales contemporaines et à venir.

450 exposants ont répondu présents et nous avons mis du coeur et de la conviction pour vous concocter un programme riche de rencontres. On espère qu’il vous plaira !
En espérant vous retrouver nombreux pour cette 36° édition !

Organisé par une association et réalisé par 300 bénévoles, le salon Primevère a pour ambition de réunir les acteurs de l’écologie pour présenter des alternatives militantes cohérentes et éthiques à la société actuelle, dans une ambiance conviviale.

Les objectifs du salon primevère

CULTIVER LES IDÉES ET LES ALTERNATIVES

L’écologie recouvre des domaines très variés. Basée sur le respect de l’environnement, elle inclut le respect de soi, des autres, les relations entre les personnes et au monde. Primevère tend à présenter les différents aspects de cette écologie, des idées aux applications, même si les pratiques et les pensées sont parfois contradictoires.

L’association organise le salon-rencontres autour de quatre idées fortes :

  • – Promouvoir les démarches alternatives.
  • – Sensibiliser le grand public.
  • – Développer une meilleure communication entre les partenaires de l’écologie.
  • – Proposer aux personnes déjà sensibilisées des sujets à la pointe de l’actualité de l’alter-écologie.

INVITER À LA RENCONTRE

Le salon-rencontres Primevère réunit aujourd’hui sur les 3 jours :

  • – 500 exposants
  • – 200 intervenants
  • – 250 bénévoles
  • – 30 000 visiteurs, avec 10 000 personnes en salle de conférences et 1 400 enfants accueillis sur l’espace enfants.

ORGANISER UN ESPACE DE QUALITÉ

Nos objectifs se traduisent dans l’implantation même du salon :

  • – 50% de la surface du salon est réservée aux exposants.
  • – 50% est dédiée aux espaces d’animations et de rencontres.
  • – Un espace de plus de 700 m2 réservé aux enfants de 4 à 12 ans.

AVEC LES ENFANTS

Parce que les jeunes générations auront à leur tour à se poser des questions et à affirmer leurs valeurs de l’écologie, Primevère leur consacre une place importante sur le salon. Au delà d’une simple garderie, l’espace enfants est construit sur l’expérimentation, l’apprentissage et la découverte des notions de l’écologie.

Salon primevère 2022

450 exposants ont répondu présents et nous avons mis du cœur et de la conviction pour vous concocter un programme riche de rencontres. On espère qu’il vous plaira !
En espérant vous retrouver nombreux pour cette 36° édition ! !

Vous ne pouvez pas participer au Salon Primevère 2022 ?

Retrouvez notre gamme de granolas bio sur notre boutique en ligne La Main dans le Bol !

L’agriculture biologique, c’est quoi ?

Aujourd’hui, la consommation du bio en France a doublé en 5 ans. Elle est passée de 6,7 milliards d’euros en 2015 à 13,2 milliards d’euros en 2020. Les consommateurs ont pris conscience de l’importance d’une consommation saine et respectueuse de l’environnement d’autant plus avec la crise du Covid. Face à cet engouement, nous aimerions vous expliquer ce qui définit un produit bio, vous présenter le marché du bio en France en général ainsi que les différents labels biologiques existants et les organismes certificateurs qui contrôlent ce marché.

L'agriculture biologique, c'est quoi ? les avantages, les inconvénients, les labels en France et en Europe

Qu’est-ce qu’un produit biologique ?

Un produit est considéré comme bio, uniquement, s’il est un produit agricole ou une denrée alimentaire issu€ de l’agriculture biologique et que de fait, il répond aux exigences de la législation européenne notamment :

  • aucune utilisation de produits chimiques de synthèse (pesticides, engrais, désherbants…)
  • aucune utilisation d’OGM
  • respect du bien-être animal (transport, conditions d’élevage, abattage…)
  • pour les produits transformés, une quantité de 95 % au moins des ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Pour atteindre ce mode de production, les agriculteurs doivent respecter des cahiers des charges et des règlements qui excluent l’usage d’engrais chimiques de synthèse, de pesticides de synthèse ainsi que d’organismes génétiquement modifiés.

Les circuits de distribution des produits bio en France

Nous allons nous intéresser au marché de l’alimentation bio plus spécifiquement. Celui-ci représente 11,93 milliards d’euros en 2019, soit + 13,5 % par rapport à 2018.
Voici les 4 grands circuits de distribution bio sur le marché français :

  • La distribution spécialisée, avec les réseaux de magasins bio (biocoop, la vie claire, satoriz…)
  • La distribution généraliste avec les hypermarchés, supermarchés, les drives et les hard-discount (Carrefour, Auchan, Leclerc…)
  • La vente directe (marché, producteurs…)
  • Les artisans-commerçants (boulangers, primeurs, boucheries…)

La moitié des ventes de produits se font dans la grande distribution (55 %), les magasins bio spécialisés en réseau représentent 25 % des ventes avec une croissance de 16 %. Une dynamique que l’on observe également pour la vente directe (11 %) avec une progression de 11,7 %. En France, plus de 6,5 % de la consommation alimentaire des ménages est consacrée aux produits bio. L’épicerie représente à elle seule 31 % des achats de produits bio des ménages en 2020.
C’est donc un secteur qui connait une forte progression chaque année.

Les différents labels biologiques, les organismes certificateurs et leurs cahiers des charges

Un label bio est une certification délivrée par un organisme public ou privé. Il suit une charte de qualité bien supérieure aux standards européens. Il existe plusieurs labels BIO ayant chacun leur propre cahier des charges. Les certifications de ces labels sont effectuées par des organismes indépendants et reconnues pour garantir leur équité.

Les labels bio certifiés garantissent principalement :

  • l’absence de pesticides dans les produits,
  • la présence quasi-inexistante d’OGM (différent selon les chartes)
  • la qualité et la traçabilité d’un produit destiné à la vente

Les différents labels bio présents en Europe sont :

  • L’eurofeuille
  • AB Agriculture biologique
  • Bio cohérence
  • Demeter
  • Ecocert
  • Cosmebio
  • Natrue
  • Nature et progrès
  • Bio partenaire

L'agriculture biologique, Les différents labels bio en France et en Europe

Certains labels sont plus exigeants au niveau des cahiers des charges pour obtenir leur certification comme Demeter ou encore Nature&Progrès. Natrue est quant à lui un label bio spécifique aux produits cosmétiques.

Et chez La Main dans le Bol, qu’est-ce que signifie le bio ?

Notre démarche est de vous proposer des granolas 100% bio. Même si une latitude de 5% de produits non bio est autorisée dans la composition de nos mélanges céréaliers, il est important pour nous que 100% de nos ingrédients soient issus de l’agriculture biologique. Cela permet d’éviter les contaminations croisées mais ce sont aussi des valeurs que nous prônons pour avoir un moindre impact sur la faune et la flore en intégrant des produits qui n’ont pas été traités par des pesticides, insecticides ou autres….

De nombreuses études ont d’ailleurs montré que la céréale conventionnelle est l’ingrédient le plus sujet à l’utilisation de pesticides et d’OGM. C’est pourquoi, il était évident au lancement de notre activité de vous proposer que du bio à 100% !

Dans la définition du bio, nous aimerions aussi vous inviter à réfléchir à la notion d’impact carbone. Pourquoi aller chercher des matières premières à l’autre bout du monde lorsqu’elles sont cultivées à deux pas de chez nous ? C’est dans ce sens où nous sommes allés à la rencontre des acteurs français pour trouver nos ingrédients et autant que possible dans notre belle région Auvergne Rhône-Alpes. En moyenne, 70% de nos ingrédients sont d’origine française. Dès que nous le pouvons, nous favorisons nos filières françaises. Pour autant, sur certaines graines ou fruits secs, il n’existe pas de cultures sur notre territoire alors nous nous tournons vers des labels équitables.

Proposer des recettes bio chez La Main dans le Bol, c’est aussi s’engager à vous concocter des assemblages sains pour votre santé. Sans sel ajouté, sans sucre raffiné, nous mettons tout en œuvre pour développer des granolas avec un excellent apport nutritionnel pour bien démarrer le matin !

Enfin, l’agriculture biologique c’est aussi de l’humain dans les relations nouées avec l’ensemble de nos partenaires (employés, fournisseurs, clients…) et qui font la réussite de La Main dans le Bol !

Retrouvez notre gamme de granolas bio sur notre boutique en ligne !

Le vrac : vers une consommation durable et responsable

LE VRAC, UNE TENDANCE QUI VA DEVENIR UNE OBLIGATION

Le vrac, ce n’est pas vraiment quelque chose de nouveau puisqu’à l’époque déjà, on se déplaçait chez l’épicier qui proposait de la vente en vrac derrière son comptoir.

Mais, il a rapidement laissé place aux produits emballés, avec l’arrivée de l’industrie agro-alimentaire.

Depuis 2018, c’est un moyen de consommation qui a pris son envol grâce à une forte demande côté consommateurs. La France est donc le n°1 du vrac en Europe. 4 foyers sur 10 achètent du vrac aujourd’hui.

Ce n’est d’ailleurs pas étonnant que le mouvement Zéro Déchet compte de plus en plus d’adeptes qui souhaitent réduire au maximum la production de déchets en voyant les tonnes d’emballages alimentaires qui finissent enfouis ou dans des conteneurs que l’on déverse sur les continents africains ou asiatiques.

granola avoine, céréales petit déjeuner

Qu’est-ce que le vrac ?

Il s’agit de la vente de produits non préemballés, c’est-à-dire sans emballage. Le consommateur peut venir avec ses propres contenants ou utiliser ceux mis à sa disposition pour se servir grâce à des distributeurs en libre-service. Il va donc acheter ses produits au poids et prendre uniquement la quantité dont il a besoin, ce qui permet de limiter le gaspillage.

Pourquoi consommer en vrac ? Quels sont les atouts ?

Les raisons sont diverses et variées chez le consommateur :

– Pouvoir acheter la quantité dont on a besoin : cela permet de tester de nouveaux produits sans gaspiller.

– Réduire le gaspillage alimentaire : consommer moins mais mieux, cela évite la surconsommation.

– Diminuer les emballages jetables : le plastique est sûrement l’emballage le plus polluant pour notre planète. Nous le retrouvons partout y compris dans notre alimentation sous forme de micro-plastiques puisqu’il met des centaines d’années à se dégrader. Autant l’éliminer !

– Pouvoir acheter des produits sains et naturels : nous retrouvons beaucoup de produits certifiés bio au rayon vrac, car en choisissant ce mode de consommation, le client souhaite aussi avoir accès à des produits de meilleure qualité qui ont un moindre impact sur l’environnement.

– Réduire le coût des produits achetés : en moyenne, le vrac coûte 15% moins cher que le préemballé.

– Acheter des produits bruts et peu transformés.

Acheter du vrac, c’est préserver sa santé, son porte-monnaie, nos générations futures et notre planète de manière plus globale !

Comment s’organiser ?

Il est important de penser à prendre ses propres contenants dans son sac de courses : pots en verre, sachets vrac en coton bio (que l’on reconditionnera dans ses bocaux à la maison, c’est moins lourd !), papier kraft, tupperwares…

C’est une question d’habitude, une fois qu’on l’a prise, elle ne nous quitte plus !

A la maison, veillez à bien protéger vos produits dans des contenants adaptés et hermétiques. Le vrac est le paradis pour les mites alimentaires par exemple.

Pour nos granolas en vrac La Main dans le Bol vendus en ligne, il est impératif de les reconditionner dans des bocaux hermétiques dès réception.

Étiquetez vos bocaux pour mieux vous y retrouver sur les produits achetés ainsi que les dates de péremption, cela vous évitera encore du gaspillage !

Enfin, si vous voulez compléter votre connaissance, n’hésitez pas à visiter le site de l’association Réseau Vrac à laquelle La Main dans le Bol est adhérente : https://reseauvrac.org. Vous pourrez y retrouver l’ensemble des épiceries vrac sur le territoire français pour vous approvisionner en vrac.

granola vrac, céréales granola vrac

Retrouvez-les dans notre boutique en ligne !