Consommons local, c’est idéal!

Consommation locale, un défi pour manger en respectant l’environnement

Selon un sondage Ipsos réalisé en 2019, 82 % des Français privilégient l’achat de produits d’origine française et 77 % l’approvisionnement auprès de producteurs locaux.

Consommation locale et de saison et achetons des produits locaux en France

Si les circuits-courts avaient déjà le vent en poupe, la crise du Covid a encore plus accentué le phénomène: les consommateurs se sont tournés vers les commerces de proximité, les magasins de producteurs et la vente directe à la ferme.

Or, cette pandémie et aujourd’hui le conflit politique entre l’Ukraine et la Russie montrent également les fragilités de notre pays notamment sur un plan agricole (mais pas que sur le plan industriel et technologique aussi!). La délocalisation montre ses failles avec notre grande dépendance vis-à-vis des autres pays pour l’approvisionnement de certaines denrées.

Nous allons donc vous parler des avantages du «made in France», de la consommation locale et vous dire comment nous travaillons chez La Main dans le Bol. Car oui, nous fabriquons nos granolas dans notre petit atelier du Beaujolais mais nous veillons aussi à choisir des ingrédients au maximum d’origine française quand cela est possible!

Comment définir la consommation locale?

Nous parlons de consommation locale lorsque nous achetons des produits dans un périmètre de moins de 200 km autour de chez nous directement auprès de producteurs, d’artisans transformateurs, de magasins de producteurs en limitant au maximum les intermédiaires. Pour d’autres, la consommation locale peut aussi signifier l’achat d’ingrédients d’origine française. En effet, si pour les producteurs, la matière première est produite à la ferme sur place, pour les artisans transformateurs (bouchers, boulangers, …), l’approvisionnement des matières premières est différent. Il en va de notre crédibilité de sourcer des ingrédients sautant que possible en local lorsque c’est possible.

acheter local, consommer local, préserver l'environnement de l'empreinte carbone

Quels sont les intérêts de consommer en local?

Plusieurs avantages se présentent au consommateur de s’approvisionner en local tels que:

-Le soutien aux producteurs et artisans locaux: c’est maintenir des emplois français et protéger notre économie.
-Limiter les intermédiaires.
-Acquérir des produits de grande qualité à des prix raisonnables avec une rémunération plus juste pour les producteurs et transformateurs.
-Avoir une meilleure qualité nutritionnelle du produit liée à la proximité géographique qui permet une cueillette à maturité et sans traitement
-Limiter l’impact carbone: quand je consomme à côté de chez moi, les produits n’ont pas été transportés par avion, donc on limite le réchauffement climatique et le gaspillage des ressources.

La consommation locale présente de sérieux atouts pour les consommateurs en quête d’éthique pour leurs achats.

Quels sont les circuits courts à votre disposition?

Plusieurs canaux de distribution pour promouvoir les produits locaux se sont mis en place ces dernières années avec les AMAP (association de maintien pour l’agriculture paysanne), la Ruche qui dit oui, les locavores…

Il est aussi possible d’aller directement à la ferme, dans les magasins de producteurs, ou encore sur les marchés locaux.

Et quand on achète les granolas La Main dans le Bol?

Notre atelier étant situé dans le Beaujolais, il est certain que nous parlons de fabrication et consommation locale pour les personnes étant dans notre périmètre des 200km.

Nous répondons aux critères du «made in France» plus que jamais! Rappelons que les grandes marques de céréales conventionnelles sont pour la plupart fabriquées hors de notre territoire.

Et enfin, parlons aussi du sourcing de nos matières premières: nous avons à cœur de privilégier les ingrédients français autant que possible. Le flocon d’avoine étant un des nos principaux ingrédients est bien évidemment d’origine française cultivé en Auvergne et Bourgogne à quelques centaines de kilomètres de chez nous.

Alors, on mange local ensemble?

Alors à vos marques, croquez des céréales!!

Retrouvez notre nouvelle gamme pépises de granolas bio sur notre boutique en ligne La Main dans le Bol !

Retrouvez notre gamme de granolas bio sur notre boutique en ligne La Main dans le Bol !

L’agriculture biologique, c’est quoi ?

Aujourd’hui, la consommation du bio en France a doublé en 5 ans. Elle est passée de 6,7 milliards d’euros en 2015 à 13,2 milliards d’euros en 2020. Les consommateurs ont pris conscience de l’importance d’une consommation saine et respectueuse de l’environnement d’autant plus avec la crise du Covid. Face à cet engouement, nous aimerions vous expliquer ce qui définit un produit bio, vous présenter le marché du bio en France en général ainsi que les différents labels biologiques existants et les organismes certificateurs qui contrôlent ce marché.

L'agriculture biologique, c'est quoi ? les avantages, les inconvénients, les labels en France et en Europe

Qu’est-ce qu’un produit biologique ?

Un produit est considéré comme bio, uniquement, s’il est un produit agricole ou une denrée alimentaire issu€ de l’agriculture biologique et que de fait, il répond aux exigences de la législation européenne notamment :

  • aucune utilisation de produits chimiques de synthèse (pesticides, engrais, désherbants…)
  • aucune utilisation d’OGM
  • respect du bien-être animal (transport, conditions d’élevage, abattage…)
  • pour les produits transformés, une quantité de 95 % au moins des ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Pour atteindre ce mode de production, les agriculteurs doivent respecter des cahiers des charges et des règlements qui excluent l’usage d’engrais chimiques de synthèse, de pesticides de synthèse ainsi que d’organismes génétiquement modifiés.

Les circuits de distribution des produits bio en France

Nous allons nous intéresser au marché de l’alimentation bio plus spécifiquement. Celui-ci représente 11,93 milliards d’euros en 2019, soit + 13,5 % par rapport à 2018.
Voici les 4 grands circuits de distribution bio sur le marché français :

  • La distribution spécialisée, avec les réseaux de magasins bio (biocoop, la vie claire, satoriz…)
  • La distribution généraliste avec les hypermarchés, supermarchés, les drives et les hard-discount (Carrefour, Auchan, Leclerc…)
  • La vente directe (marché, producteurs…)
  • Les artisans-commerçants (boulangers, primeurs, boucheries…)

La moitié des ventes de produits se font dans la grande distribution (55 %), les magasins bio spécialisés en réseau représentent 25 % des ventes avec une croissance de 16 %. Une dynamique que l’on observe également pour la vente directe (11 %) avec une progression de 11,7 %. En France, plus de 6,5 % de la consommation alimentaire des ménages est consacrée aux produits bio. L’épicerie représente à elle seule 31 % des achats de produits bio des ménages en 2020.
C’est donc un secteur qui connait une forte progression chaque année.

Les différents labels biologiques, les organismes certificateurs et leurs cahiers des charges

Un label bio est une certification délivrée par un organisme public ou privé. Il suit une charte de qualité bien supérieure aux standards européens. Il existe plusieurs labels BIO ayant chacun leur propre cahier des charges. Les certifications de ces labels sont effectuées par des organismes indépendants et reconnues pour garantir leur équité.

Les labels bio certifiés garantissent principalement :

  • l’absence de pesticides dans les produits,
  • la présence quasi-inexistante d’OGM (différent selon les chartes)
  • la qualité et la traçabilité d’un produit destiné à la vente

Les différents labels bio présents en Europe sont :

  • L’eurofeuille
  • AB Agriculture biologique
  • Bio cohérence
  • Demeter
  • Ecocert
  • Cosmebio
  • Natrue
  • Nature et progrès
  • Bio partenaire

L'agriculture biologique, Les différents labels bio en France et en Europe

Certains labels sont plus exigeants au niveau des cahiers des charges pour obtenir leur certification comme Demeter ou encore Nature&Progrès. Natrue est quant à lui un label bio spécifique aux produits cosmétiques.

Et chez La Main dans le Bol, qu’est-ce que signifie le bio ?

Notre démarche est de vous proposer des granolas 100% bio. Même si une latitude de 5% de produits non bio est autorisée dans la composition de nos mélanges céréaliers, il est important pour nous que 100% de nos ingrédients soient issus de l’agriculture biologique. Cela permet d’éviter les contaminations croisées mais ce sont aussi des valeurs que nous prônons pour avoir un moindre impact sur la faune et la flore en intégrant des produits qui n’ont pas été traités par des pesticides, insecticides ou autres….

De nombreuses études ont d’ailleurs montré que la céréale conventionnelle est l’ingrédient le plus sujet à l’utilisation de pesticides et d’OGM. C’est pourquoi, il était évident au lancement de notre activité de vous proposer que du bio à 100% !

Dans la définition du bio, nous aimerions aussi vous inviter à réfléchir à la notion d’impact carbone. Pourquoi aller chercher des matières premières à l’autre bout du monde lorsqu’elles sont cultivées à deux pas de chez nous ? C’est dans ce sens où nous sommes allés à la rencontre des acteurs français pour trouver nos ingrédients et autant que possible dans notre belle région Auvergne Rhône-Alpes. En moyenne, 70% de nos ingrédients sont d’origine française. Dès que nous le pouvons, nous favorisons nos filières françaises. Pour autant, sur certaines graines ou fruits secs, il n’existe pas de cultures sur notre territoire alors nous nous tournons vers des labels équitables.

Proposer des recettes bio chez La Main dans le Bol, c’est aussi s’engager à vous concocter des assemblages sains pour votre santé. Sans sel ajouté, sans sucre raffiné, nous mettons tout en œuvre pour développer des granolas avec un excellent apport nutritionnel pour bien démarrer le matin !

Enfin, l’agriculture biologique c’est aussi de l’humain dans les relations nouées avec l’ensemble de nos partenaires (employés, fournisseurs, clients…) et qui font la réussite de La Main dans le Bol !

Retrouvez notre gamme de granolas bio sur notre boutique en ligne !

Céréales petit déjeuner

Le petit-déjeuner, le repas le plus important de la journée

1. Pourquoi prendre un petit-déjeuner ?

Il vous arrive surement de ne pas petit-déjeuner par manque de temps ou d’appétit. Pourtant, il est essentiel à notre équilibre alimentaire pour démarrer du bon pied.
En effet, de nombreux scientifiques s’accordent à dire qu’il est le repas le plus important de la journée. Car il permet de faire le plein d’énergie et de vitamines pour éviter la fringale de 11h mais aussi de se jeter sur le repas du midi. Ainsi, l’organisme peut mieux gérer ses apports en sucre et en calories. Entre 20 et 25% des besoins énergétiques quotidiens sont apportés par ce repas matinal.
Les personnes sautant le petit déjeuner sont plus enclines à l’obésité car plus tentées par le grignotage dans la matinée et attirées par des aliments sucrés ou gras moins rassasiants puisque l’organisme voudra compenser ce manque.

granola avoine, céréales petit déjeuner

2. Quels sont les besoins de notre organisme au petit-déjeuner ?

Sur notre table du petit-déjeuner, nous devons retrouver :

Des protéines : elles peuvent être d’origine animale telles que les œufs, le fromage, le poisson, les laitages (yaourts, fromage blanc, poisson,…) ou végétales telles que les fruits oléagineux (amandes, noisettes, noix…) ou les boissons type soja, avoine…

Des lipides : même s’ils sont pointés du doigt depuis quelques années, les lipides ou graisses alimentaires sont essentiels à notre bonne santé. En effet, ils fournissent des acides gras indispensables pour les cellules du corps humain qu’il ne peut lui-même synthétiser. On les retrouve dans les huiles, le beurre ou la margarine par exemple.

Des glucides complexes composés de fibres, de céréales complètes qui rassasient et facilite la digestion comme le pain complet ou les céréales du petit-déjeuner. Attention à ces dernières qui sont souvent ultra-transformées et sucrées. Dans le 4e paragraphe, nous vous décortiquons les différentes céréales du petit-déjeuner et les pièges à éviter dans les rayons.

Des vitamines et des nutriments indispensables pour avoir l’énergie : les fruits en contiennent bon nombre par exemple la clémentine, le pamplemousse, l’orange, le citron ….

De l’eau pour se réhydrater après la nuit : commencer eau, thé, café,

3. Exemple d’un petit-déjeuner healthy

Dans l’idéal, un petit déjeuner complet se compose de :
Un yaourt/lait animal ou végétal parsemé de céréales bio complètes
Un fruit
Un verre d’eau accompagné d’un thé ou un café, une tisane
Une tranche de pain avec une purée d’oléagineux ou un peu de beurre

4. Comment bien choisir ses céréales du petit-déjeuner ?

Attention aux céréales du petit déjeuner, on trouve de tout dans ces rayons et il est indispensable de bien lire la liste des ingrédients.

A noter que les industriels ont des procédés distincts pour la fabrication des céréales petit-déjeuner :
Les pétales : ce sont des grains de maïs, blé, ou orge. Ces grains étuvés (traités après récoltes) sont séchés, refroidis, aplatis, grillés … puis enrobés de substances sucrées (sucre, miel, chocolat).
Les éclatées : ce sont des grains de riz cuits ; mélangés dans du malt, sel et sucre, séchés, écrasés, et grillés à haute température.
Les soufflées sont des grains aérés de maïs, blé, ou riz. Comme pour un ballon, l’air soufflé à l’intérieur du grain pousse ses parois. Enrobés de matières sucrées, les grains sont séchés encore une fois à l’air sec et chaud
Les extrudées, enfin, sont des céréales obtenues à partir de farines qui forment une pâte, cuites à hautes températures et hautes pressions.

Le point commun ? Ces 4 types de céréales raffinées ont subi au préalable un bon nombre de transformations. On retire leur enveloppe, on les cuits à la vapeur pour qu’elles soient digestes, puis les industriels choisissent leur procédé pour obtenir le type de céréales souhaité (pétales, éclatées, soufflées, extrudées).
Ces céréales sont également des bombes caloriques tant elles ont un taux de sucre et un indice glycémique élevé.
Alors comment faire le bon choix pour un petit-déjeuner healthy biologique ?
Se rendre en magasin biologique pour s’approvisionner, car la céréale conventionnelle est traitée avec de nombreux pesticides.
Se tourner vers les céréales peu transformées type müesli bio ou granola bio.
Choisir une base céréalière de flocons d’avoine qui sont des céréales complètes, sans sel ajouté, avec peu de sucre (et regarder le sucre utilisé : miel, sirop d’érable, sirop d’agave qui sont des sucres naturels) et l’ajout d’une bonne huile (colza, tournesol, coco).
Vérifier le procédé de fabrication de l’entreprise.

La main dans le bol engagé pour votre petit dejeuner

Chez La Main dans le Bol, nos granolas répondent à l’ensemble de ces caractéristiques pour un petit-déjeuner sain et équilibré :
Le flocon d’avoine est l’unique céréale proposée dans nos granolas (complète et rassasiante).
Pas de sel ajouté.
Du sirop d’érable pour dorer nos granolas (sucre naturel, végétal et à indice glycémique bas) qui sont 2 à 3 fois moins sucrés que les autres marques.
De l’huile de colza en matière grasse.
Nous torréfions lentement et à basse température nos granolas pour garder un maximum de nutriments.
Retrouvez-les dans notre boutique en ligne !